Quelle est la différence entre un.e psychologue et un.e thérapeute en relation d’aide ? Voici 5 points qui distinguent ces deux professionnels de la santé mentale.

À RETENIR
  • Vous cherchez un professionnel pour évaluer, diagnostiquer ou traiter un trouble mental chez vous ou l’un de vos enfants ? C’est un psychologue ou psychothérapeute qu’il vous faut.
  • Vous avez besoin d’aide pour surmonter une situation difficile, mieux vous comprendre, aller vers un mieux-être ou améliorer vos relations avec vos enfants ou conjoint.e. ? Un.e thérapeute en relation d’aide peut vous aider !
  • Un.e. psychologue est un spécialiste du fonctionnement psychologique et des troubles mentaux, qui possède un doctorat et est membre de l’Ordre des Psychologues du Québec ; un.e thérapeute en relation d’aide possède une formation de 1000 à 1500 heures en psychologie, connaissance de soi, relation d’aide et techniques d’intervention et peut être membre d’une association professionnelle (CITRAC, RITMA…).
  • Qu’en est-il des remboursements d’assurance ? Un psychologue ou psychothérapeute vous remettra un reçu en psychologie/psychothérapie, tandis qu’un thérapeute en relation d’aide émettra un reçu en naturopathie.

Vous voudriez savoir quel professionnel de la santé mentale pourrait vous aider à surmonter vos difficultés ? Apprenez-en davantage sur les différences entre psychologues et thérapeutes en relation d’aide.

1

Pratique de la psychothérapie

La psychothérapie est, au Québec, un acte réservé aux psychologues et psychothérapeutes. Les thérapeutes en relation d’aide, eux, vous offrent des interventions de soutien et d’accompagnement.

Quelle est la différence ? Un.e psychologue ou psychothérapeute est habilité.e à vous évaluer, diagnostiquer et traiter un trouble mental ou une pathologie. De son côté, un.e thérapeute en relation d’aide peut vous offrir du soutien et vous accompagner face aux difficultés que vous rencontrez dans votre quotidien.

En d’autres termes, un.e psychologue est un.e expert.e formé.e pour être capable de comprendre votre fonctionnement mental de façon très précise et pointue, afin d’évaluer ce qui est problématique et d’être en mesure de vous accompagner dans son traitement. C’est donc un.e professionnel.le qui peut prendre en charge des pathologies mentales lourdes et complexes afin d’apporter des changements profonds dans votre fonctionnement psychique.

Un.e thérapeute en relation d’aide est pour sa part en mesure de vous accompagner vers un mieux-être en s’attardant aux émotions et manifestations de ce que vous vivez au quotidien. Par exemple, un.e thérapeute peut vous aider à mieux comprendre ce que vous ressentez et ce qui se passe en vous, et à mieux réguler les manifestations de votre stress ou de votre anxiété dans votre vie de tous les jours.

Ce.tte professionnel.le va vous soutenir et vous guider afin de vous connecter à vos propres ressources, à définir ce qui fonctionne pour vous. Vous vivez des angoisses ? Comment se manifestent-elles au quotidien ? À quel besoin sous-jacent sont-elles rattachées ? Que pouvez-vous mettre en place pour mieux combler ce besoin et ainsi diminuer l’intensité de ces manifestations d’anxiété ? Par son approche profondément empathique, respecteuse de votre rythme et centrée sur vos émotions, votre ressenti et vos besoins, la thérapeute en relation d’aide est là vous accompagner avec bienveillance dans votre cheminement.

2

Affiliation à un ordre ou une association professionnelle

Au Québec, pour avoir le droit d’exercer, un.e psychologue doit être inscrit auprès de l’OPQ (Ordre des Psychologues du Québec) et respecter les lois et le code de déontologie des psychologues.

De son côté, un.e thérapeute en relation d’aide peut faire partie d’une association professionnelle, telle que la CITRAC (Corporation Internationale des Thérapeutes en Relation d’Aide et des Coachs) ou RITMA (Regroupement des Intervenants et Thérapeutes en Médecine Alternative et Complémentaire), qui possèdent leur propre codes d’éthique et de déontologie.

Logo du Groupe RITMA (Regroupement des Intervenants et Thérapeutes en Médecine Alternative et Complémentaire)

Les interventions réalisées par un.e thérapeute en relation d’aide se font dans un souci de protection du public et de respect de la loi 28, qui encadre leur pratique et celui de la psychothérapie.

3

Formations différentes

Au Québec, depuis 2006, un.e psychologue doit détenir un doctorat en psychologie, et non plus seulement une maîtrise universitaire ; c’est donc un.e spécialiste du fonctionnement mental qui a étudié les différentes pathologies et troubles mentaux, ainsi que les moyens de les traiter. Le code de déontologie des psychologues exige également que tous les psychologues qui exercent la psychothérapie suivent 90 heures de formation continue par période de 5 ans, dont un minimum de 5 heures de supervision professionnelle.

De son côté, un.e thérapeute en relation d’aide possède de 1000 à 1500 heures de formation en psychologie, relation d’aide, connaissance de soi et techniques d’intervention et de soutien. Selon l’école de formation et l’association professionnelle, des exigences de formation continue sont également imposées ; par exemple, les thérapeutes accrédités par RITMA doivent suivre des activités de formation continue d’un minimum de 15 heures chaque année afin de pouvoir renouveler leur adhésion.

4

Types de thérapie

Un.e psychologue ayant étudié le fonctionnement psychologique, les pathologies mentales et les traitements possibles, il lui est possible de se spécialiser et de privilégier certaines approches thérapeutiques. Par exemple, un.e psychologue ou psychothérapeute peut utiliser ou privilégier les thérapies cognitivo-comportementales (TCC), la psychanalyse, etc…

De son côté, un.e thérapeute en relation d’aide base son approche thérapeutique sur les apports des thérapies humanistes (héritées des travaux de Carl Rogers). La thérapie en relation d’aide est centrée sur les émotions et le ressenti vécus dans le moment présent.

La thérapeute en relation d’aide crée un espace de sécurité, de confiance et d’acceptation inconditionnelle pour son client. De nombreuses études ont en effet montré que le succès d’une thérapie est en grande partie fondée sur la qualité de la relation thérapeutique qui s’établit entre le thérapeute et le client 1. La qualité d’écoute et d’accueil de la thérapeute envers son client est donc primordiale.

Ressourcement psychologique et paix intérieure

Dans la thérapie en relation d’aide, VOUS êtes le principal acteur de votre changement, car ce type de thérapie repose sur le principe que chaque être humain possède à l’intérieur de lui-même toutes les ressources pour croître, cheminer, surmonter les difficultés et s’épanouir. Les réponses sont à l’intérieur de vous, et la thérapeute sera votre guide pour vous aider à y accéder.

Vous souhaitez en savoir plus ? Je vous invite à en lire davantage sur mon approche thérapeutique.

5

Reçus d’assurance

Les reçus d’assurance émis par un.e psychologue ou psychothérapeute sont pour des services en psychologie ou psychothérapie, et sont donc comptabilisés dans cette catégorie.

De son côté, un.e thérapeute en relation d’aide ne pratique pas la psychothérapie. Pour des fins d’assurances, la thérapie en relation d’aide est donc considérée dans la catégorie « naturopathie » et est couverte par la plupart des assureurs.

Il vous revient de vérifier quels types de services sont remboursés par votre contrat d’assurance spécifique. Dans le cas où votre assurance couvre à la fois les services psychologiques et la naturopathie, vous pourriez donc être remboursés à la fois pour votre suivi par un.e psychologue et par un.e thérapeute en relation d’aide.

1 DE ROTEN Yves, « Ce qui agit effectivement en psychothérapie : facteurs communs ou agents spécifiques », Bulletin de psychologie, 2006/6 (Numéro 486), p. 585-590. https://www.cairn.info/revue-bulletin-de-psychologie-2006-6-page-585.htm